Laïa.jpeg

Laia Gonzalez Ribalda

Capture d’écran 2022-06-01 à 12.46.56.png

Artiste performeuse née à Genève, Laia Gonzalez Ribalda développe très tôt son amour pour l'écriture. C'est à l'âge de 14 ans qu'elle écrit ses premiers courts-métrages et scénarios qui seront récompensés par de nombreux pris. Suite à son succès, son premier court-métrage "Connexion" est séléctionné pour la première édition du CineGlob et diffusé au CERN en 2007. C'est en 2010 qu'elle intègre la RTS et devient membre du jury pour l'émission de littérature "Lire Délire".

 

En parallèle de sa formation de graphisme au CFPAA, Laia suit une formation théâtrale au Conservatoire pré-professionnel à Genève. La jeune artiste quitte le milieu institutionnel du théâtre et se dirige, non par hasard, à la HEAD en option Art/Action en 2014. Elle y rencontre l'univers de la performance qui vient confirmer ses envies et recherches liées au texte et ses diverses formes d'écriture. Elle participe au workshop sur l'improvisation avec Yan Duyvendak à la manufacture en 2015. C'est durant son Bachelor qu'elle propose ses premières performances, intra et extra-muros. Elle est conviée au Bone Performance Art Festival en 2016.

 

Lors d'un voyage initiatique au Népal à plus de 5500m d'altitude, Laia Gonzalez Ribalda meurt. C'est alors qu'une chatte venue du cosmos sous forme d'apparition onirique vient à sa rencontre. Entre deux mondes, elles explorent ensemble des langages et espaces jusqu'alors inconnus. Dès son retour de voyage, La Chatte Astrale relate ses visions et s'infiltre dans les événements pluridisciplinaires et culturels à Genève. Elle invite le public à bord de son vaisseau, empruntant des chemins de traverse ou​ l'ambigüité des mots et rapports aux autres se confondent.​