lukas-robertson-9KDuSi7dJv4-unsplash.jpg

La baignade de la muse

Quand se baigne l'ingénue,
Dans l'eau claire de la vie,
Elle s'y rend toute nue,
Puis rêve alors ses envies !

Dans cette alcôve fleurie,
La Naïade illuminée,
Sur son visage sourit,
De cet heur inopiné.

Paul Stendhal

BAIGNADES NOCTURNES

Trois femmes, trois parcours de vie.
Trois femmes et trois pratiques artistiques différentes.
Trois femmes, que tout oppose et que tout relie.
Trois femmes entre l’ombre et la lumière.
Les baignades nocturnes.

Tout est mouvement. L'ombre et la lumière, deux forces à la fois opposées, interconnectées et complémentaires. L'eau.

 

A travers des jeux de lumière, le répertoire lyrique et l’art-performance, ce spectacle se veut avant tout de questionner les codes de représentation de nos pratiques artistiques respectives.

 

En tant que trio de femmes, il nous tient à coeur de questionner les codes parfois castrateurs de la musique classique et de l’art théâtral comme un besoin personnel mais aussi comme une manière d'amener ce genre de pratique artistique dans les milieux où elle n'est pas forcément attendue.

Special thanks to Lukas Robertson, Unsplash